Catalogne

La Mandorla, petit paradis au cœur de la Catalogne

Nous avons profité du pont de la Pentecôte pour faire un week-end en famille au vert en Catalogne, à la Mandorla. Et le moins que l’on peut dire, c’est que toute la famille a adoré.

La Mandorla, c’est où, c’est quoi ?

L’endroit est situé sur la commune de Cornudella de Montsant, à 2 km du centre de cette petite ville et 25 km de Reus, dans la région de Tarragona,  au sud-ouest de la Catalogne.

Comptez environ 2 heures de route pour vous y rendre depuis Barcelone.

Il est indispensable de bien suivre les indications données par le site car le trajet se termine par un chemin de terre qui sillonne la campagne. On se sent très vite au milieu de nulle part.

Dès notre arrivée nous avons été accueillis par Plume, le chien de berger du lieu, qui nous a guidé jusqu’aux yourtes centrales.

Oui, ici l’on dort dans d’authentiques yourtes mongoles !

Yourtes authentiques importées directement de Mongolie

Le lieu est à la fois :

  • une ferme avec animaux et permaculture.
  • un espace de vie pour la famille de néo-ruraux. Anouchka et Dominique qui vivent ici depuis maintenant 11 ans ont vu naître leurs trois filles dans leur yourte.
  • un gîte qui accueille les familles et les voyageurs
  • des colonies de vacances nature, chaque été et durant les vacances scolaires.
  • une ferme écologique qui accueille des woofers : ce sont des volontaires qui s’engagent à aider l’hôte à raison de 5 ou 6 heures de travail par jour en ayant en contrepartie le gîte et le couvert.
  • mais aussi un espace où seront organisées à partir de l’automne des retraites de yoga, méditation, digital detox…

Mais c’est avant tout un lieu chaleureux avec des hôtes bienveillants et énergiques qui transmettent leur vision de sobriété heureuse chère à Pierre Rabhi.

Enfin c’est un cadre naturel incroyable !

Récit de notre expérience à la ferme

Jour 1 : l’arrivée

Une fois les présentation faites, nous avons découvert notre logement pour le week-end : au milieu des noisetiers, des millepertuis, des immortelles et autres plantes sauvages, une authentique yourte mongole, la plus en hauteur du campement avec vue exceptionnel sur le Montsant.

Nous avons découvert les toilettes sèches à proximité de notre yourte. Il s’agissait pour nous d’une première expérience. Et je dois l’avouer, j’ai pris goût aux toilettes avec vue.

Toilettes sèches
Dans des toilettes sèches, on ne jette pas le papier toilette, mais des feuilles séchées.
Vue sur le Montsant
La vue depuis nos toilettes sèches.

Nous sommes ensuite partis faire connaissance avec les animaux de la ferme : cochons, chèvres, oies, canards, poulets, coq et poules avec leurs poussins ! Ces poussins ont fait le bonheur des filles pendant tout le séjour. Anouchka nous a expliqué que malheureusement les poules pondeuses que nous connaissons ne savent désormais plus couver leurs œufs jusqu’à la naissance des poussins. Ici, nous nous sommes régalés d’œufs frais le matin, mais les poules savent et on leur laisse le temps de couver et d’avoir des poussins.

Les filles ont également appris à traire les chèvres et s’occuper des animaux. Ce fut l’une de leurs activités favorites du week-end.

Nous sommes ensuite allés voir les ânes : Amande, Romarin, Noisette et l’ânon Tomillo. Nous avons pu les alimenter en eau et les changer d’espace.

Puis nous avons partagé notre dîner avec Anouchka, sa plus jeune fille Tinaï, et les 4 woofers présents.

Repus d’une délicieuse paella végétarienne, direction notre yourte. Nous avons eu un peu froid pendant cette première nuit, il nous a suffi de prendre une couverture de plus pour avoir un bon sommeil réparateur.

Nous avons eu également deux petits invités : deux jeunes chats qui sont venus chercher chaleur et câlins. Ils n’ont pas été déçu.

Des filles et des chatons
Pas facile la vie de chat à La Mandorla ! 😉

Jour 2 :

Aussitôt levées, les filles sont descendues jouer avec le chien.

Faire des câlins aux animaux
Faire des câlins à Plume et au chaton, un incontournable du matin.

Petit-déjeuner avec pain et confitures maison… un régal. À peine le petit-déjeuner pris que les filles sont retournées voir les poussins !

Poussins
Pouvoir prendre des poussins dans ses mains, un vrai bonheur pour des petites filles.

Nous sommes partis en famille à la découverte de la région avec le charmant village de Siurana (nos visites feront l’objet d’un prochain article).

Le soir venu, retour à la Mandorla, avec de nouveaux arrivants qui occupent les deux autres yourtes destinées à l’hébergement des visiteurs.

Dîner convivial autour de 3 délicieux poulets de la ferme, discussions en français, en castillan, guitare et djembé pour une musique improvisée… un moment de partage simple et naturel. Nous faisons la connaissance de Dominique, le conjoint d’Anouchka qui travaille à l’élaboration d’une exploitation en permaculture un peu plus loin. Ah oui j’oubliais, elle est professeur, ancienne du Lycée Français de Barcelone, et lui est musicien et professeur de musique. Du moins c’est leur métier de base, avant de faire ce choix de vivre autrement, en harmonie avec la nature.

Vrais poulets de la ferme
On ne souvenait pas avoir mangé d’aussi bons poulets !

Jour 3 :

Pour avoir mieux géré la conservation de la chaleur, nous avons super bien dormi. Non, ce n’est pas parce que les filles sont parties dormir dans la yourte de l’autre famille présente avec leurs nouvelles copines.

Petit-déjeuner : pain et confitures maison (arbouse, poire, cerise-caramel…), un bon œuf à la coque frais. Miam !

Les filles sont restées toute la journée à La Mandorla à s’occuper des animaux, faire une balade en ânes, jouer avec les copines, (re)construire une cabane, etc… Bref profiter d’une grande et belle liberté au contact de la nature.

Elles étaient tellement contentes de nous montrer leur cabane et de nous raconter leur promenade sur les ânes… Du pur bonheur.

Balade sur l’un des ânes de la Mandorla
Le plaisir de se promener sur un âne et de cueillir des roses anciennes…
Construire des cabanes dans les arbres
La fierté de construire et/ou réparer un cabane dans les arbres

De notre côté, nous avons poursuivi notre exploration de la région, sur les bons conseils d’Anouchka, Escaladei et les vestiges de sa chartreuse (idem, plus de détails à venir).

Les adultes se sont retrouvés autour d’un apéro convivial, pendant que les enfants continuaient à jouer dans la nature. Elles ont même fini pieds nus à gambader partout. Un petit côté famille Robinson qu’elles adorent et nous aussi !

Après avoir refait le monde autour de quelques spécialités locales et salué la famille française avec qui nous avons sympathisé, nous regagnons notre yourte pour notre dernière nuit. Les filles s’endorment immédiatement… la vie au grand air à gambader toute la journée a eu raison de leur énergie débordante !

Jour 4 : dernier jour

Dès le réveil, direction l’espace cuisine commune pour nous et les animaux pour les filles, chacun ses priorités ! Les ânes sont au centre du campement pour le plus grand plaisir de tous.

La cuisine de La Mandorla
La cuisine de La Mandorla
Âne
Dernier câlin à Amande

Encore une matinée de jeux, d’expériences, de « travail » de la ferme et de rires pour les filles. Et pour les grands, c’est détente, retour au source et presque digital detox…

Il est déjà temps de rentrer. Nous aurions bien encore prolongé notre séjour… Les filles, elles, ont de la chance puisqu’elles y retournerons avant nous… en colonie cette fois.

Les yourtes de La Mandorla
La quiétude et la beauté du lieu nous manquent dèjà.

Les camps d’été à La Mandorla à 2 heures de Barcelone

Nous voulions nous ressourcer auprès de la nature et découvrir ce lieu dont nous avions entendu parler par des amis. En effet, la Mandorla est réputée pour ses colonies de vacances internationales et francophones. Nous avons été conquis et donc décidé d’envoyer pour la première fois (hors contexte scolaire) nos petites aventurières une semaine cet été pour les camps de vacances nature à la Mandorla 

BON PLAN

En venant de la part de FAMILLE BARCELONE vous bénéficiez d’une réduction de 10%.

À titre indicatif, la semaine en pension complète de colonies nature, avec produits bio et de la ferme, au départ et retour à la gare de Sants (Barcelone) est à 330€ par enfant.

Camps d’été à La Mandorla
Renseignements pour les camps nature de la Mandorla – Tél Anouchka : +34 608 311 193

Quelques réflexions en vrac, après notre séjour

  • Nous avons besoin de nous ressourcer auprès de la nature
  • Les filles ont vraiment besoin d’être en contact avec les animaux
  • Nous devons donner plus d’espace de liberté à nos filles qui grandissent
  • Nous adultes sommes accros à nos portables… je le savais déjà mais là, c’était un formidable révélateur. Voici un bel axe d’amélioration !
  • L’eau est précieuse ! On a beau le savoir, tant que l’eau coule au robinet c’est facile… quand elle vient de la nature c’est différent.
  • Comme le chante Baloo dans le livre de la Jungle “ Il en faut peu pour être heureux “, ce week-end fut une ode à la sobriété heureuse.
  • Je conclurai par cette citation de Voltaire à la fin de Candide “ Il faut cultiver son jardin ” 

Merci encore à Anouchka, Dominique et leurs trois filles : Cyan, Siurana et Tinaï, pour leur accueil et leur exemple de vie.

Séjour à la ferme de La Mandorla
Vous avez aimé ? Pensez à épingler l’article dans votre Pinterest.

2 Comments

  1. c’est trop chouette comme coin! je connaissais pas. Ca me fait retourner en enfance et j’adore voir les animaux de la ferme:)

    • Isabelle - Famille Barcelone Reply

      C’est un coin magnifique ! J’ai découvert aussi que le parc naturel du Montsant était très prisé des grimpeurs. Et la Mandorla est absolument génial pour les enfants ! Et les grands aussi 😉

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.