Madrid

Madrid, ma première fois. City guide Madrid

Cela fait maintenant plus de 3 ans que je vis en Espagne en famille. Et pourtant je n’avais toujours pas mis les pieds dans sa capitale, Madrid. À vrai dire, je ne connais pour le moment de l’Espagne que la Catalogne !

Je vous emmène donc avec moi à la découverte de Madrid !

Trajet Barcelone-Madrid

De plus en plus, j’essaye de voyager de la manière la plus écologique et économique qu’il soit. C’est pourquoi, au départ de Barcelone j’ai opté pour le bus via la compagnie ALSA.

Madrid, ma première fois . ALSA
La tablette individuelle avec un grand choix de films

Le trajet pour Madrid dure 7h30. Sur le papier, ça fait long. Mais finalement, cela équivaut à un trajet en avion qui, certes, nous permettrait d’aller nettement plus loin, genre à New York et encore tranquilou… mais sans bénéficier des paysages ! L’heureuse surprise a été de découvrir des écrans multimédias sur chaque siège avec une offre de films en castillan, anglais, mais aussi français, italien… Et en plus d’un confort digne des longs courriers, une ponctualité à faire pâlir la SNCF – sur mes deux trajets.

Un aller-retour pour 62€ sur mes dates ! On peut même trouver moins cher : il y a des billets à partir de 14,60€ et parfois des promos à 9,90€ ! Honnêtement, cela m’a ouvert des horizons pour partir à la découverte de l’Espagne. Arrivée à la station Sur de Madrid, vous avez directement accès au métro.

Infos et réservation ici

Je ne pourrai pas vous faire part de mon expérience en termes d’hébergement puisque j’ai eu la chance d’être hébergée par ma copine de Parents Voyageurs. Émilie m’a aussi servi de guide pour une partie de mon séjour et fut également la photographe « officielle » !

Madrid, ma première fois . Blogueuses voyages
Deux blogueuses en vadrouille !

Jour 1 à Madrid

La Malasaña

J’aime découvrir les villes en marchant, voire en flânant à la découverte des différents quartiers. C’est un bon moyen de ressentir la ville et de rencontrer ses habitants. La matinée fut consacrée au quartier de la Malasaña. Très bon choix de la part d’Émilie, c’est le genre d’endroit que j’affectionne particulièrement ! Ce quartier doit son nom à Manuela Malasaña, l’héroïne madrilène des soulèvements du 2 mai 1808 contre les troupes françaises de Napoléon. D’ailleurs le cœur du quartier, la Plaza de Dos de Mayo, est située sur le site de l’ancien parc d’artillerie de Monteleón.

Malasaña est liée à la Movida, ce mouvement de liberté et d’expression artistique qui a vu le jour dans les années 1980, au bout de 40 années de dictature franquiste.

Ce quartier a gardé son côté bohème, artiste. Il est aujourd’hui le quartier hipster de la ville. Mais il fait tout pour rester authentique et préserver son voisinage. Avec Émilie, nous avons fait la rencontre de Juan, un habitant de la Malasaña qui a réalisé un mur de chaussures avec des fleurs qui poussent à l’intérieur. Au-delà du caractère hautement « instagramable » de son œuvre, c’est aussi une manière de rendre hommage aux habitants du quartier, qu’ils soient vivants ou morts. Chaque paire de chaussures a une histoire. Nous avons eu le bonheur de pouvoir tester l’arrosage de ces fleurs-chaussures avec un système inspiré de celui des femmes de Cordoba. Allez donc faire un tour à la Calle del Pez au croisement avec la calle San Roque, vous aurez peut-être la chance de saluer Juan.

Madrid, ma première fois . Malasaña
Juan et son installation. J’ai même eu l’honneur d’arroser les plantes !

Ce quartier regorge de petites boutiques toutes aussi charmantes les unes que les autres. C’est aussi le règne des boutiques vintage et vêtements d’occasion.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
En passant par Malasaña…

Street art à Madrid

Malasaña, c’est aussi un quartier riche en street art ! J’y ai même retrouvé un Konair ainsi qu’une de mes artistes préférées, Bronik, qui y a réalisé récemment une œuvre poétique dont elle a le secret. Je n’ai pas eu le temps cette fois-ci de faire un vrai street art tour dans la ville, mais je le prévois pour une prochaine fois. Il me faudra faire aussi les quartiers de Lavapies et de Embajadores pour profiter pleinement de l’art urbain de la ville. Voici un aperçu en photos du street art à Madrid :Madrid, street art

Madrid, street art
Je retrouve Konair !

Madrid, street art

Madrid, ma première fois . Malasaña
La façade du bar club TupperWare à la Malasaña.
Madrid, ma première fois . Street art
Superbe fresque sur la Gran Via de Spok Brillor. Hommage aux femmes qui œuvrent pour une société plus juste et plus égalitaire.

Déjeuner au Mercado de San Ildefonso

Situé au 57 de Calle de Fuencarral, il s’agit d’un marché de cuisine du monde sur 3 niveaux avec deux terrasses semi-couvertes. Franchement, j’ai adoré cette ambiance food trucks ! Dans ce marché, les madrilènes branchés viennent prendre le déjeuner… ou l’apéritif. Le choix est large, les prix abordables et la déco type industriel très sympa. Je recommande cette adresse ! Suivez ce lien pour retrouver toutes les infos : Mercado de San Ilfonso.

Madrid, ma première fois . Mercado San Ildefonso
Le Mercado San Ildefonso, la bonne adresse street food de Madrid.

La Gran Via

Cette artère principale de la ville a des allures new-yorkaises avec ses théâtres de comédie musicale, ses buildings et son effervescence. Du coup, dans ma to-do list pour la prochaine fois, je vais essayer de voir Le Roi Lion ou Anastasia.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
En vérité, j’ai toujours gardé mon âme d’enfant…

Si vous me suivez, vous savez que je suis plus fan d’architecture que de fast fashion. C’est pourquoi, si je vous recommande d’aller au H&M de Gran Via, c’est pour admirer les vestiges conservés d’un ancien cinéma.

City guide Madrid- Gran Via
Ceci est un ancien cinéma de la Gran Via de Madrid, devenu un H&M

La tour Telefónica est aussi un bâtiment emblématique de la rue. Lors de  son inauguration, l’immeuble Telefónica était le gratte-ciel le plus haut d’Europe. Si vous suivez la série Netflix “Les demoiselles du téléphone” vous reconnaîtrez immédiatement le lieu de travail de ses héroïnes.

 City guide Madrid, Tour Télefonica
L’imposante Tour Télefonica

Le nouveau rooftop de Madrid

Au 27ème étage (26 en ascenseur et un dernier à pied) de l’hôtel Riu Plaza España ce trouve un rooftop avec une incroyable vue à 360° sur la ville.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
La Gran Via vue depuis le rooftop de l’hôtel Riu.

Le plus « frisson », vous pouvez marcher sur une passerelle en verre donnant l’illusion que l’on peut tomber dans le vide. À déconseiller toutefois aux personnes ayant le vertige ! Perso, j’ai beaucoup aimé cette sensation…

 City guide Madrid- Rooftop
Je vole !!!!

L’entrée pour ce rooftop est de 5€. Attention ! il y a affluence en fin de journée et les week-ends. Si vous souhaitez y prendre un verre, sachez que le verre d’apéritif est en moyenne à 6€, le café à 3€. C’est plus cher que la moyenne mais vous payez la vue. Et surtout vous n’avez pas l’obligation de consommer !

City guide Madrid- Rooftop hôtel Riu
Avec Émilie (Parents Voyageurs), nous avons pris de la hauteur 😉

Civitatis

J’ai eu le plaisir d’être conviée, avec une poignée de blogueurs francophones en Espagne, dans les locaux de Civitatis au cœur de Madrid. Ce site de réservation propose des informations sur plus 900 destinations dans le monde, avec la possibilité de réserver ses transferts, ses visites et activités. Son CEO, Alberto Gutiérrez, a commencé en tant que blogueur voyage et a une vraie connaissance des attentes en matière d’affiliation*.

Civitatis, de part son expérience, sélectionne les meilleures activés aux meilleurs prix sur chaque destination et développe de plus en plus les activités et visites en version française. Nous sommes donc partis pour tester une visite du centre-ville de Madrid en VF.

Madrid City guide - Civitatis
À Madrid, Civitatis a pignon sur rue. Ce n’est pas qu’une plateforme, ce sont aussi des boutiques physiques.

Une visite guidée du centre historique

Notre guide francophone nous a fait découvrir la ville et certains de ses secrets. Direction la Puerta del Sol, son point 0 des routes espagnoles, la célèbre statue de l’ours et l’arbousier « El Oso y el Madroño » symbole de Madrid et l’horloge connue de tous les espagnols car visible lors du 31 décembre à minuit.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid. Puerta del Sol
La très animée Puerta del Sol

Pour l’anecdote, l’ours est une femelle et répond à la grande ourse du ciel : ainsi se rejoignent ciel et terre.

Ici on rencontre aussi des personnages comme des pandas géants, Super Mario, la Casa de Papel et bien d’autres encore… Cette place est aussi celle de toutes les manifestations ! Bref un incontournable de Madrid.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid. Musée del Ratòn Perez
El Ratòn Perez

Nous poursuivons notre visite par la découverte du musée de « Ratòn Perez ». Tous les petits espagnols connaissent ce personnage, c’est notre petite souris ou fée des dents pour les anglo-saxons. Ici, ce personnage est tellement important qu’il a son propre musée ! À prévoir absolument lors d’une visite en famille.

Continuons vers la Madrid version sucrée avec une pâtisserie historique, fournisseur de la famille royale depuis 1855 : El Riojano, calle Mayor, 10.

Et puis que serait Madrid sans ses célèbres “chocolate con churros” ?! Nous nous sommes dirigées vers l’institution madrilène en la matière, ouverte 24h/24 et 365 jours par an, la chocolateria San Ginès, Pazadizo de Sant Ginès. Nuit et jour, les touristes mais aussi et surtout les madrilènes affluent pour y déguster ce nectar chocolaté accompagné de churros. Pas de dégustation cette fois-ci, mais je le mets de côté pour une visite en famille.

Nous continuons vers le cœur de la ville à la découverte de l’emplacement de la ville musulmane d’origine et de ses premiers ramparts. Des “cartes” visualisent l’emplacement sur la plaza Isabelle II.

Puis nous découvrons le gigantesque opéra de la ville et enfin le Palais Royal au coucher du soleil.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
Visite guidée au cœur de Madrid

Il est temps de se diriger dans le restaurant le plus ancien du monde.

Si vous souhaitez faire une visite complète (nous avons fait une version courte et personnalisée) du centre historique de Madrid avec un guide francophone, rendez-vous ici.

Dîner dans le restaurant le plus ancien du monde

C’est assez incroyable de penser manger dans un restaurant de presque 300 ans ! Le restaurant Botìn ( prononcez “Botine”) a ouvert ses portes en 1725 ! Il a été fondé par le français Jean Botin et repris par son neveu d’où son nom, depuis Sobrino Botìn. Ici vous pouvez manger du cochon de lait… dans le four d’origine. Nous avons dîné dans la salle du haut pour faire comme Hemingway, mais je n’ai pas fait la plonge pour imiter Goya 😉

Madrid, Chez Botìn
Voici le four-cheminée de près de 300 ans

Hormis le fait d’être une adresse historique, on y mange vraiment très très bien ! Alors oui, ça a un prix, mais ça vaut sacrément le coup de se faire se plaisir dans un lieu aussi chargé d’histoire. Voici quelques photos des plats histoire de vous mettre un peu l’eau à la bouche :

Madrid, ma première fois . Botìn restaurant
Bon appétit !

Cerise sur le gâteau, nous avons pu assister à quelque chose de typiquement espagnol, la Tuna. Il s’agit de musiciens de confréries étudiantes, habillés en costumes traditionnels qui passent de restaurant en restaurant pour chanter du répertoire traditionnel et, en l’occurence, des chansons à la demande. À l’origine, cela permettait de payer la “soupe” des étudiants. Nul doute que si cela perdure, c’est que cela met une ambiance de folie !

Jour 2 à Madrid

Le métro

À Madrid, comme dans beaucoup de villes d’ailleurs, il est très agréable de marcher. Toutefois pour gagner du temps et faire des distances plus longues, le métro reste une bonne option. Il vous suffit alors d’acheter vos tickets dans les bornes en vous acquittant au préalable de la carte à recharger. J’ai opté pour 2 billets à utiliser dans la journée et avec le coût de la carte, j’en ai eu pour 5,50€ (je compte bien revenir sur Madrid, donc je garde précieusement cette carte à recharger).

Il existe une formule 10 tickets pour 12,20€ + (2,50€ carte à recharger).

Pour le billet touristique en zone 1, comptez 8,40€.

Madrid, ma première fois . Métro Madrid
Métro madrilène

Plaza Mayor

Superbe place à arcades, emblématique de la ville. En son centre trône la statue de Philippe III. Cette place est un des incontournables de Madrid, idéal comme point de départ de vos visites. N’oubliez pas de faire un tour à l’office du tourisme !

Pour en savoir plus c’est par ici. 

Madrid, ma première fois . Plaza Major
Plaza Mayor
Madrid, ma première fois . City guide Madrid- Plaza Mayor
La statue de Philippe III, au centre de la Plaza Mayor

La Latina

Ce quartier porte bien son nom avec un petit air de quartier latin parisien. Il est situé au cœur de la vieille ville. Prenez le temps de flâner dans ces petites rues, vous y découvrez de nombreux restaurants, tavernes et autres cafés.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid. La Latina
Un bouquiniste dans La Latina, une ambiance presque parisienne.

C’est le quartier idéal pour faire votre pause déjeuner ou dîner. Attention il y a de nombreux « attrapes touristes », j’ai un moyen pour en identifier une partie (vivre à Barcelone développe ce type de radars !) : éviter les restaurants où sont affichés les photos des plats, ceux qui ont des rabatteurs et ceux où vous ne voyez (entendez) pas un seul madrilène.

J’ai testé un charmant restaurant avec une cuisine de marché : La Posada del Nuncio. J’y ai mangé le plat du jour à 9€ : Marmitako de Atùn (marmite de thon) excellente !

Madrid, ma première fois . City guide Madrid-Restaurant
Un bon petit restaurant avec des produits frais du marché.

Vous avez aussi la possibilité de vous arrêter au Mercado San Miguel qui vaut le détour. Il s’agit d’un marché gastronomique : personnellement, j’ai préféré éviter les touristes et trouver un lieu où manger au calme.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
Le marché gastronomique de Madrid

La cathédrale de la Almuneda

Cette cathédrale est récente puisqu’elle a été inaugurée et consacrée par Jean-Paul II en 1993, le 15 juin. Cet édifice est voisin du Palais Royal et on y célèbre des cérémonies remarquables comme les funérailles des victimes des attaques d’Atocha, le mariage du roi Felipe VI et son épouse Letizia.

Le jour où je l’ai visitée (17 septembre 2019) se préparait une grande messe œcuménique : Paz Sin Fronteras (Religiones y cultures en diàlogo).

À noter, la crypte aussi se visite avec 400 chapiteaux différents.

City guide Madrid- Cathédrale Almudena
Extérieur de la cathédrale Almudena avec la statue de Jean-Paul II
Madrid, ma première fois . City guide Madrid-Cathédrale de la Almunena.
L’intérieur coloré de la cathédrale de la Almudena

Le Palais Royal

La famille royale d’Espagne ne vit plus dans ce Palais qui est pourtant le plus grand d’Europe occidentale ! Il a aujourd’hui un usage protocolaire et est également ouvert au public pour les visites.

Je ne l’ai cette fois-ci observé que de l’extérieur et c’est déjà impressionnant !

 City guide Madrid-Palais Royal
La cour du Palais Royal

Bon plan : les visites sont gratuites du lundi au jeudi de 16h à 18h (d’octobre à mars), du lundi au jeudi de 18h à 20h (d’avril à septembre) ainsi que les jours fériés suivants : 18 mai, 12 octobre.

Pour réserver, votre visite guidée en français  rdv  ici.

Un oasis secret

Situé au dernier étage de la boutique Salvador Buchiller, au 37 de la  calle de la Montera, il s’agit du jardin secreta. Lieu parfait pour commencer la journée avec un bon brunch, prendre un goûter solide (disponible jusqu’à 20h) ou bien l’apéro. Il s’agit là d’un petit oasis urbain. J’ai apprécié de m’y reposer et restaurer avant de prendre la route pour mon bus retour !

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
Un jardin des délices

Madrid en deux jours, c’est bien trop court !

Soyons clair. Deux jours, c’est nettement trop court pour connaître une ville ! J’en suis repartie avec le sentiment partagé d’avoir commencé à prendre le pouls de Madrid, mais aussi celui de n’avoir encore rien vu !

J’ai volontairement fait le choix de marcher pour découvrir la ville. J’ai aussi préféré me concentrer sur un ou deux quartiers et quelques incontournables en prenant le temps, plutôt que de courir pour tout voir de manière superficielle. Pour mon prochain séjour, je crois que j’opterai pour la carte Madrid Explorer Pass qui inclut des visites au choix, mais ça c’est une autre histoire…

Encore un grand merci à Émilie de Parents Voyageurs et Emmeline de Civitatis sans qui mon séjour n’aurait pas été le même. Si vous vivez en famille à Madrid, je vous recommande vivement le site Madrid en Famille.

Madrid, ma première fois . City guide Madrid
À épingler sur Pinterest

*[Pour info, l’affiliation est un lien vers des produits ou marques qui permet au blogueur de percevoir un pourcentage sur les ventes réalisées via ce lien. C’est un moyen de rémunérer notre travail de recherche, rédaction, photos, etc. et l’avantage c’est que cela n’a aucune incidence sur le coût final pour vous qui achetez par ces liens. Pour ma part, je prends soin de sélectionner avec soin les partenaires avec lesquels je travaille. Par exemple, cet article contient des liens Civitatis .]

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.